Appauvrissement intellectuelle

People 3

Voici ci-dessous la chronique de François REYNAERT extrait de l’excellent magazine «Le Nouvel Observateur».

Tout sur mammaire.

La crise ! La crise ! Geint-on. Mais quand va-t-on se décider à désigner ceux qui en sont vraiment responsables ? Nous sommes à la mi-août 2009, vous aurez compris de quelle terrible dépression économique je parle : de celle qui affecte le grand produit de saison – après le rosé qui fait mal à la tête –, la presse people. Regardez les unes, « Flavie Flament a pris des rondeurs », tirait le « Closer » de la semaine passée en nous offrant un gros plan sur les petits bourrelets de la malheureuse.

Si je puis me permettre : ça fait peut-être un rebondissement, mais pour lancer un vrai feuilleton, c’est maigre. Certes, il ne faut pas s’emballer, ces terrain sont si mouvants, un vrai drame peut toujours survenir qui rendra cette catégorie de journaux le lustre qui lui sied, Mme Sarkozy peut se casser un ongle en enfilant ses palmes, on peut apprendre que sa belle-fille Jessica est enceinte de quadruplés.

A l’heure ou j’écris, néanmoins, le fait est là et les éminents pipologues interrogés dans l’excellent dossier qui précède (voir le magazine) le confirment : cet été est plutôt un été sans. Pas de story trépidante, des ventes en berne et des astuces de plus en plus bas de gamme pour fourguer les marronniers habituels. Voyez ce que nos camarades de « Public » ont inventé pour justifier la resucée – c’est une expression – de leur éternel reportage : « Les stars sur la plage ».

Sous les photos de tas de malheureuses actrices en train de bronzer dans leur haut de maillot, ils écrivent en gros les prix de ce que leur ont coûté les implants qui leur permettent de le remplir. Tout sur mammaire, en somme.

Je sais, pourquoi chercher plus loin, la cause de cette baisse de régime est évidente : la surproduction de l’offre. C’est le problème dans tant de branche, dans celle-là plus encore que dans tout autre. Voyez ce qui se passe en ce moment même. On se remet à peine de « Secret Story 3 » et déjà (« Le Parisien » du 5 août) on nous annonce un « Koh Lanta 9 » ! Avec douze ou quinze nouveaux personnages à chaque fois, sans compter les animateurs et les animaux. Même dans les romans russes, on te met des jeunes, des vieux, et deux ou trois popes barbus en soutane pour les distinguer des autres.

Dans la télé-réalité ils sont toujours à poil aussi, mais ils ont tous le même âge et ils passent leur temps à se mélanger. Qui s’y retrouve encore ? Et combien de temps un tel système sera viable ? Au train où on va, c’est affreux à écrire, ça va finir comme avec les brugnons en cas de crise : les producteurs désespérés vont être acculés à déverser la marchandise en excédent devant les préfectures et on se tournera une fois de plus vers Bruxelles pour essayer de soutenir artificiellement le marché.

Pour autant on aurait tord de s’arrêter à cette causalité facile et entendue. Il faut affronter les choses : les vraies stars ont aussi leur part de responsabilité dans la faillite du système. Certaines font preuve d’un mauvais esprit patenté. L’événement people du mois de juillet, ai-je lu, aura été le mariage de Jean Dujardin et d’Alexandra Lamy. Chouchou et Loulou ! Vous exclamerez-vous, je les adore, ils sont tellement sympas !

C’est bien leur problème. Ils sont très sympas, leur mariage était très sympa, leurs enfants sont très sympas, les invités étaient adorables, les villageois ravis, et tout ça nous a donné quoi ? Un numéro de « Match » (30 juillet) qui a préféré nous coller Mathilde Seigner avec un cheval en cover tellement ces chouchouteries étaient à pleurer d’ennui, merci du cadeau !

D’autres, hélas, poussent l’excès à l’inverse. Je pense au film sinistre qu’impose aux malheureux Italiens leur satrape calamistré. Depuis un moment, je me demandais pourquoi les frasques de M. Berlusconi passionnaient finalement assez peu les français. Depuis, j’ai lu l’enquête de Serge Raffy publié dans ce journal et j’ai compris : c’est trop.

Un peu de sexe mêlé à la politique, qui est contre ? Souvenez-vous, François Hollande suçotant les orteils de sa compagne, M. Clinton et son cigare, à chaque fois on en a fait des tonnes et pourquoi pas, c’était frais, c’était plaisant. Et cette fois ? Détournement de mineures, prostitution de haut vol, menaces sur témoin, écrasement d’une presse aux ordres, et la main de la Mafia dans la culotte de tout le monde. Ca ne tire pas un sourire, ça donne des haut-le-cœur.

Conclusions :

Nous le voyons, tous les médias entièrement contrôlés (devinez par qui), presse people, jeux télévisés, informations, télés-réalités, musiques de plus en plus bas de gamme uniquement dans un seul but. Offrir des cerveaux vides aux publicistes. Appauvrir intellectuellement la population et ça marche.

N’ayez pas peur de la vérité, mais plutôt du mensonge.

Si vous n’êtes pas avec nous, c’est que vous êtes contre nous.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :