L’agro-industrie

Voici ci-dessous un article extrait de l’excellent magazine « Le Nouvel Observateur » du numéro 2365.

Propos de Lydia et Claude BOURGUIGNON, fondateurs du LAMS, seul laboratoire de France à faire une analyse physique, chimique et biologique des sols (http://www.lams-21.com/). Ils interviennent dans l’excellent et jubilatoire film de Coline SERREAU « solutions locales pour un désordre global ».


Le modèle actuel de l’agriculture intensive et sa pléthore de produits chimiques et de chimères génétiques ont engendré un bouleversement désastreux de notre environnement.

En cent ans, ce modèle a détruit un milliard d’hectares de terre agricole. L’agronomie actuelle a fait une erreur fondamentale dans son approche du sol ; elle l’a considéré comme un simple support inerte sur lequel il suffisait de mettre des engrais inorganiques et des pesticides pour faire pousser les plantes et les récolter.

En augmentant les rendements, on a arrêté d’amender les sols en matière organique et encouragé la minéralisation. Les engrais, en gavant les plantes, les ont rendues malades. Afin de maintenir les niveaux de production, il a donc fallu utiliser ces fameux pesticides.

Ces molécules se sont concentrées dans les sols et ont tué les micro-organismes qui nourrissaient les plantes et fabriquaient l’humus. A cela s’est ajoutée l’utilisation de machines surpuissantes qui ont accéléré la destruction des sols par érosion.

Le système a donc favorisé, d’une part, la destruction de l’humus, du complexe argilo-humique, des vers de terre, des champignons et des bactéries, et, d’autre part, la pollution de l’environnement et des chaînes alimentaires de tous les écosystèmes de la planète.

L’agro-industrie a réussi à instaurer un cercle vicieux dans lequel, au fil des années les sols demandent de plus en plus de molécules pour rester productifs, mais ce au détriment de la qualité nutritive des cultures et de notre santé.

Ce système n’est pas durable. La ressource sol est limitée sur cette planète et avec une population sans cesse croissante, il devient urgent de rendre l’agriculture pérenne, respectueuse de l’environnement et capable de nourrir l’humanité.

N’ayez pas peur de la vérité, mais plutôt du mensonge.

Si vous n’êtes pas avec nous, c’est que vous êtes contre nous.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :